Lexique de la poésie

Fiche outil : le vocabulaire de la poésie. (révisions)

La versification est un ensemble de règles d’écriture poétique.

 I) LES VERS

 Un poème est un texte généralement écrit en vers .A la fin de chaque vers on va à la ligne et on met une majuscule.

Il existe différentes sortes de vers. Les plus connus sont :

– l’octosyllabe qui comprend 8 syllabes.

– le décasyllabe qui comprend 10 syllabes.

– l’ alexandrin qui comprend 12 syllabes.

Attention : Pour compter les syllabes, il faut faire attention au « e » muet.

** Il compte : dans un vers quand il est suivi d’un mot commençant par une consonne.

** Il ne compte pas :
– à la fin d’un vers.
– dans un vers, quand il est suivi d’un mot qui commence par une voyelle.

 II) LES STROPHES 

· Définition : une strophe est un ensemble de vers qui sont collés ensemble (=paragraphe)  .

· Il en existe différentes. Les plus connues sont :

–       Une strophe de deux vers s’appelle un distique.

–       une strophe de trois vers s’appelle un tercet.

–       une strophe de quatre vers s’appelle un quatrain.

–       une strophe de six vers s’appelle un sizain.

 III) LES RIMES

 Souvent, à la fin des vers il y a des rimes.

Définition : Une rime c’est la répétition d’un même son à la fin de plusieurs vers.

Les rimes peuvent être disposées de trois façons :

** AABB: Rimes suivies
** ABBA: Rimes embrassées
** ABAB: Rimes croisées

 

Exercices:

Exercice 1: Sur le vocabulaire poétique.
Exercice 2: Déterminez le nombre de syllabes du vers

Conte collaboratif: Bartho et la sorcière.

« Bartho et la sorcière »

Dans le cadre de l’étude des contes merveilleux et après la sortie-visite à Belfort, les élèves de 6èmeF ont écrit un conte collectif qui explique la présence du lion en pierre devant le château de la ville.

Vous voulez savoir pourquoi des feux d’artifice ont lieu chaque 14 juillet, et que fait ce lion en pierre devant le château?
Alors suivez les élèves dans leur conte merveilleux…

Ouvrir le livre numérique en plein écran pour en apprécier la lecture à votre aise!

<!–

Les 3èmeC et la nouvelle à chute.

En pleine étude de nouvelles à chute (courtes histoires dont la fin crée chez le lecteur un effet de surprise), les 3èmeC se sont essayés à l’écriture d’une nouvelle à chute concernant un personnage célèbre. La consigne était de raconter une anecdote d’enfance qui pourrait être à l’origine de sa vocation…Vous trouverez un aperçu de leur travail ici:

Les 6ème F s’inventent des personnages de conte!

Les 6èmeF ont étudié la caractère stéréotypé des personnages de conte, qui sont bien souvent les plus gentils et les plus beaux du monde, ou alors les plus méchants et les plus laids de la terre entière! A leur tour, ils ont imaginé des personnages hors du commun et hors normes qui pourraient bien faire leur apparition dans le prochain Walt Disney!

Le personnage de Naël:

Croche-Gamelle le sorcier maléfique avait un long chapeau noir et une grande cape rouge sang. Au milieu de sa figure se présentait un gros nez en trompette et une moustache en pétard. Il avait des yeux si laids que quand il se regardait dans un miroir, le miroir éclatait; il avait des cernes grosses comme des valises et il cachait son énorme crâne et cheveux blancs derrière de gigantesques oreilles pleines de poils. Derrière ses lèvres sèches et arides, il y avait des dents jaunes et noires pleines de caries. Il était si maigre que les gens le comparaient à une saucisse. Les ongles crochus et ses mains moites glaçaient le sang,tout comme ses bottes à moitié déchirées. La tunique en haillon qu’il portait souvent était d’une laideur sans égale. En plus, il était fourbe, voleur, menteur, égoïste et plein d’autres choses encore. C’était un homme vraiment méchant.

Le personnage de Tanguy:

Il était une fois une vieille et laide sorcière qui était vêtue de noir et qui avait un nez crochu et une grosse verrue. Elle avait des yeux rouges de sang et elle vivait dans un château. Elle était méchante car elle embêtait les villageois en transformant les gens en grenouilles et arrachait les cheveux des enfants. Elle transformait aussi la nourriture en cendres.

Le personnage de David:

Il était une fois un prince charmant, qui était gentil comme une image. Il était très beau car il avait des yeux en or, il avait une peau toute lisse et bronzée et un sourire jusqu’aux oreilles tout le temps. Il portait des habits simples mais élégants. Il avait un force de très haut niveau car il pouvait battre trois dragons tout seul et en même temps.

Créer une carte mentale

Qu’est-ce que c’est?

Une carte mentale, ou carte heuristique, est un schéma qui permet de développer une idée et de créer des liens entre plusieurs idées.
Elle permet d’avoir une vision d’ensemble sur un élément détaillé.
Par exemple, pour détailler et expliquer en quoi consiste un cours de français, on peut utiliser la carte mentale suivante:

Comment créer une carte mentale?

Quand créer une carte mentale?

Pourquoi utiliser une carte mentale?

* elle permet de mettre tes idées au clair
* elle permet d’avoir toutes les idées sur la même page
* elle permet une meilleure mémorisation, grâce à la mémoire visuelle
* elle permet d’acquérir les compétences du livret:

 

Créer un nuage de mots numérique

 

  • Pour créer un nuage de mots, rends-toi sur le site de Tagxedo et clique sur « CREATE »
  • Clique sur « LOAD » et écris tous tes mots avec un espace entre chaque mot dans la partie « Enter your text »
  • Clique sur « Submit », à côté de ton texte.
  • Tu peux changer les couleurs en cliquant sur le triangle dans la partie « Themes »
  • Tu peux changer la forme en cliquant sur le triangle dans la partie « Shape »
  • Pour enregistrer ton nuage de mots, clique sur « SAVE-SHARE-PRINT »
  • Choisis le format 1MP JPG
  • Choisis l’emplacement de l’ordinateur où tu veux garder ton image.
  • Le tour est joué!

Narrateur et point de vue

Comment trouver le point de vue d’un récit? Comment caractériser le narrateur?

Le narrateur (du latin « raconter »), c’est celui qui raconte l’histoire dans un livre.
Le point de vue, c’est la façon dont se place ce narrateur dans l’histoire.

  • Le narrateur peut être interne à l’histoire: c’est alors un personnage de l’histoire qui est en train de se raconter.

Dans ce cas, le récit est écrit à la première personne (je)

Ce « je » peut représenter l’auteur lui-même (dans le cas dune autobiographie par exemple), ou il peut aussi représenter un personnage qui raconte son histoire.

Son point de vue est alors interne (l’histoire est vue depuis son intérieur, par ses yeux et ses pensées)

  • Le narrateur peut être externe à l’histoire: le narrateur n’est pas un personnage de l’histoire racontée.

Dans ce cas, le récit est écrit  à la troisième personne.

Son point de vue est externe s’il décrit la réalité telle qu’il l’observe, sans chercher à donner d’explications, comme une caméra ou un appareil photo.

Son point de vue est omniscient (« qui sait tout ») si le narrateur connaît tout des personnages, connaît le passé ou l’avenir, choisit de raconter et d’expliquer certains éléments.

En route vers les exercices en ligne…

D’autres exercices.
Des petits derniers pour être sûr d’avoir tout compris.

S’entraîner brevet en ligne…

Le grand jour approche ! Pour évacuer le stress et vérifier que tu es prêt(e), entraîne-toi !

Entraîne-toi sur des vrais sujets de brevets interactifs sur internet.

Cela vous permettra de vérifier vos acquis et de savoir ce qu’il vous reste à réviser !

BREVET 1  Pascal Jardin, Le Nain jaune

BREVET 2  J-C. Mourlevat, Combat d’hiver

BREVET 3  Boris Vian, « Le Déserteur »

BREVET 4 Racine, Andromaque

BREVET 5  Alain-Fournier, Le Grand Meaulnes

BREVET 6 Daniel Picouly, Le Champ de Personne

BREVET 7 Jean-Claude Izzo : « J’ai Marseille au coeur ».

BREVET 8 P. Bruckner, La Boîte à bisous.

BREVET 9 V. Hugo, Les Misérables.

Tu peux aussi faire des quizz sur des sujets bien précis, sur le site de letudiant.fr:

 

Sans titre 1