La voix passive.

Rappels:

* Une phrase passive est une phrase dans laquelle le sujet ne fait pas l’action mais la subit.
* On appelle « complément d’agent » celui qui fait réellement l’action d’une phrase passive.

Exemple: La souris est mangée par le chat.
La souris est le sujet, mais elle subit l’action du verbe « manger »
Le chat est le complément d’agent, il fait l’action du verbe « manger »
« est mangée » est le verbe « manger » au présent de la voix passive.

Conjuguer à la voix passive:

C’est très simple, il suffit de conjuguer le verbe ETRE au temps demandé et d’ajouter le participe passé du verbe à conjuguer.

Exemple: pour le verbe MANGER
* au présent: Je SUIS mangé
* à l’imparfait: J’ETAIS mangé
* au futur simple: Je SERAI mangé
* au passé simple: Je FUS mangé
* au présent du subjonctif: que je SOIS mangé
* au plus-que-parfait: j’AVAIS ETE mangé

Pour conjuguer à la voix passive, il est donc indispensable de savoir conjuguer l’auxiliaire ETRE à tous les temps (depuis le temps que je vous le dis!…)

En route pour les exercices (3 exercices)

Comment les paroles d’un personnage sont-elles rapportées?

Le résumé de la leçon:

Pour naviguer, clique en te déplaçant avec la souris.
Navigue en plein écran pour plus de confort,
en cliquant sur le « F » en bas à droite de la carte!

Retrouve également la leçon à la page 382 de ton manuel.

 

Exercices en lignes pour:

  • Réviser la leçon sur les quatre façons de rapporter un discours dans le récit.
  • S’entraîner à identifier ces quatre discours rapportés
  • S’entraîner à la réécriture en passant du discours direct au discours indirect.

C’est par ici !

L’impératif

L’impératif est un mode verbal qui sert à donner des ordres, des interdictions ou des conseils.
Il ne s’emploie qu’aux personnes suivantes:

  • 2ème personne du singulier (=tu)
  • 1ère personne du pluriel (= nous)
  • 2ème personne du pluriel (= vous)

 

A l’impératif, on n’exprime pas le sujet, le verbe à l’impératif n’est donc pas précédé d’un pronom personnel.

ex: Va – Allons – Allez.

 

Entraînons-nous!
Activité 1: Réviser le cours en ligne et faire des exercices (en bas de page) avec lefrançaisfacile.com

Activité 2: Réviser le verbe avoir à l’impératif avec GratumStudium

 

Activité 3: Réviser le verbe être à l’impératif avec GratumStudium

Activité 4: Réviser les verbes du  1er groupe avec GratumStudium

 

Activité 5: Réviser les verbes du 2ème groupe avec GratumStudium

Activité 6: Verbes en pagaille à conjuguer sur ortholud. 3 séries d’exercices.

première série
deuxième série
troisième série.

Lexique de la poésie

Fiche outil : le vocabulaire de la poésie. (révisions)

La versification est un ensemble de règles d’écriture poétique.

 I) LES VERS

 Un poème est un texte généralement écrit en vers .A la fin de chaque vers on va à la ligne et on met une majuscule.

Il existe différentes sortes de vers. Les plus connus sont :

– l’octosyllabe qui comprend 8 syllabes.

– le décasyllabe qui comprend 10 syllabes.

– l’ alexandrin qui comprend 12 syllabes.

Attention : Pour compter les syllabes, il faut faire attention au « e » muet.

** Il compte : dans un vers quand il est suivi d’un mot commençant par une consonne.

** Il ne compte pas :
– à la fin d’un vers.
– dans un vers, quand il est suivi d’un mot qui commence par une voyelle.

 II) LES STROPHES 

· Définition : une strophe est un ensemble de vers qui sont collés ensemble (=paragraphe)  .

· Il en existe différentes. Les plus connues sont :

–       Une strophe de deux vers s’appelle un distique.

–       une strophe de trois vers s’appelle un tercet.

–       une strophe de quatre vers s’appelle un quatrain.

–       une strophe de six vers s’appelle un sizain.

 III) LES RIMES

 Souvent, à la fin des vers il y a des rimes.

Définition : Une rime c’est la répétition d’un même son à la fin de plusieurs vers.

Les rimes peuvent être disposées de trois façons :

** AABB: Rimes suivies
** ABBA: Rimes embrassées
** ABAB: Rimes croisées

 

Exercices:

Exercice 1: Sur le vocabulaire poétique.
Exercice 2: Déterminez le nombre de syllabes du vers

Narrateur et point de vue

Comment trouver le point de vue d’un récit? Comment caractériser le narrateur?

Le narrateur (du latin « raconter »), c’est celui qui raconte l’histoire dans un livre.
Le point de vue, c’est la façon dont se place ce narrateur dans l’histoire.

  • Le narrateur peut être interne à l’histoire: c’est alors un personnage de l’histoire qui est en train de se raconter.

Dans ce cas, le récit est écrit à la première personne (je)

Ce « je » peut représenter l’auteur lui-même (dans le cas dune autobiographie par exemple), ou il peut aussi représenter un personnage qui raconte son histoire.

Son point de vue est alors interne (l’histoire est vue depuis son intérieur, par ses yeux et ses pensées)

  • Le narrateur peut être externe à l’histoire: le narrateur n’est pas un personnage de l’histoire racontée.

Dans ce cas, le récit est écrit  à la troisième personne.

Son point de vue est externe s’il décrit la réalité telle qu’il l’observe, sans chercher à donner d’explications, comme une caméra ou un appareil photo.

Son point de vue est omniscient (« qui sait tout ») si le narrateur connaît tout des personnages, connaît le passé ou l’avenir, choisit de raconter et d’expliquer certains éléments.

En route vers les exercices en ligne…

D’autres exercices.
Des petits derniers pour être sûr d’avoir tout compris.

S’entraîner brevet en ligne…

Le grand jour approche ! Pour évacuer le stress et vérifier que tu es prêt(e), entraîne-toi !

Entraîne-toi sur des vrais sujets de brevets interactifs sur internet.

Cela vous permettra de vérifier vos acquis et de savoir ce qu’il vous reste à réviser !

BREVET 1  Pascal Jardin, Le Nain jaune

BREVET 2  J-C. Mourlevat, Combat d’hiver

BREVET 3  Boris Vian, « Le Déserteur »

BREVET 4 Racine, Andromaque

BREVET 5  Alain-Fournier, Le Grand Meaulnes

BREVET 6 Daniel Picouly, Le Champ de Personne

BREVET 7 Jean-Claude Izzo : « J’ai Marseille au coeur ».

BREVET 8 P. Bruckner, La Boîte à bisous.

BREVET 9 V. Hugo, Les Misérables.

Tu peux aussi faire des quizz sur des sujets bien précis, sur le site de letudiant.fr:

 

Sans titre 1

Les différentes propositions

=> Tu confonds encore proposition subordonnée, principale, juxtaposée, coordonnée ?
=> Tu ne sais plus comment les reconnaître ?

Pas de panique, cette carte mentale est faite pour toi !
(Clique dessus pour l’explorer en grand format)

Les différentes propositions

Tout compris? Alors prouve-le en faisant ces exercices:
exercice 1  –  exercice 2

Pour ne plus confondre les terminaisons verbales.

=> J’ai fini. Fini ? ou finis? ou bien encore finit ?….
Vous êtes perdu face à toutes ces possibilités?

Cette carte mentale vous aidera à ne plus confondre les terminaisons des verbes. Pratique pour les dictées, les rédactions, les interrogations de conjugaison, elle est à mettre dans vos favoris et à mémoriser, sans aucun doute ! 😉

(Cliquez dessus pour l’explorer en grand format!)

Les terminaisons verbales


Tout compris? C’est le moment de vérifier : teste-toi sur les exercices en ligne:

exercice 1   exercice 2   exercice 3