6èmeE: A la découverte de mon espace proche.

IMG_0744Dans le cadre de la découverte de l’espace qui les entourent (« Mon espace proche », au programme de géographie), les élèves de 6èmeE ont passé une matinée à arpenter les rues de Belfort jusqu’au château, afin de se familiariser avec l’environnement urbain. Nous avons profité de cette sortie pour travailler sur l’observation et les sensations, et avons commencé à prendre nos marques pour un long travail d’écriture collaboratif qui commencera dans les semaines à venir…

Un travail d’observation et de réflexion sur le temps…

En plus de leurs recherches et observations orchestrées par leur professeur de géographie, les élèves ont dû réfléchir à l’aménagement de l’espace dans la ville de Belfort et aux différences qu’offrait le paysage dans ce que les élèves appellent « l’Ancien Temps » et aujourd’hui. Munis de cartes postales anciennes de la ville de Belfort, les élèves ont refait la même photo avec le même cadrage, mais en 2013.

belfortavant

 

Découvrir la ville par les sensations.

L’après-midi, les élèves ont participé à une « mise en mots », à une verbalisation de tout ce qu’ils avaient vu, découvert, entendu. La première partie du travail en français a consisté en l’élaboration d’une fresque, sous forme de carte heuristique, qui recense toutes les sensations qu’a offertes la découverte de la ville le matin-même. Après avoir rappelé les 5 sensations existantes, les élèves ont chacun créé leur carte pour faire la liste de tout ce qu’ils avaient pu ressentir. Voici un échantillon de leur travail.

(Cliquez sur chaque carte pour l’agrandir)

  • Les sensations d’Edouard:Edouard TASSIER
  • Les sensations de Manon:salmon manon
  • Les sensations de Noa: Noa Obame-Hassoun
  • Les sensations de Kylian:Kylian Jacquart

 

Faire une synthèse grâce au live-tweet.

Un tweet est un message court (140 caractères) qui permet de synthétiser une idée en allant à l’essentiel. Les élèves ont donc tweeté des informations importantes à retenir sur l’espace dans lequel ils vivent. Le compte Twitter du cours de français est @salle103

twtw2tw3

Vers un travail d’écriture longue…ou la Franche-Comté contée.

Cette sortie en pleine immersion dans la ville était surtout un bon prétexte d’imprégner les élèves de l’ambiance particulière de la vieille ville de Belfort, qui a su garder, malgré l’avancé du temps, son quelque chose de mystérieux et légendaire. C’est dans ce cadre que les élèves vont écrire un petit livre de contes merveilleux sur leur ville, à l’instar d’Hervé Thiry Duval, notre auteur fétiche de contes régionaux, que les élèves rencontreront au cours de l’année…

Affaire(s) à suivre, donc!….

Et si la Franche-Comté vous offrait des légendes que vous ne connaissez pas encore?

Et si la Franche-Comté vous offrait des légendes que vous ne connaissez pas encore?

 

6e: Rue Cases-Nègres

Dans le cadre du dispositif « Collège au Cinéma » 2013-2014, les élèves de 6ème E sont allés au Cinéma des Quais pour découvrir le premier des trois films proposés cette année: « Rue Cases-Nègres ».

« Rue Cases-Nègres » est un film français de la réalisatrice martiniquaise Euzhan Palcy, sorti en 1983 et  adapté du roman de Joseph Zobel La Rue CasesNègres (1950)

  • Voici la bande-annonce:

  • Le résumé par Noa:

Ce film parle d’un jeune nègre, José, qui vit en Martinique avec sa grand-mère. Cette dernière travaille dans les champs de cannes. José est ami avec un vieil homme du village nommé Médouze, et avec Carmen, un jeune homme à qui il apprend à écrire. Un jour, José est choisi comme représentant de sa classe pour un concours, et finit par être accepté dans une école à Fort-de-France, la ville où il rêvait d’aller…

  • L’avis des élèves.

–  » J’ai aimé le film car il était était drôle, et j’aime bien voir des enfants jouer dans des films. J’aime aussi quand il y a de l’émotion. » Edouard
– « J’ai aimé le film car le garçon est très gentil et très intelligent. » Kylian
– « J’ai aimé car il y avait des moments rigolos mais aussi des moments tristes. » Maéva
– « J’ai aimé le film car le petit garçon était très altruiste, et sa grand-mère voulait qu’il réussisse. » Youhad
–  » Je n’ai pas beaucoup aimé car il n’y avait pas beaucoup d’action! » Manon

  • Les passages préférés des élèves:

– « Le passage que j’ai préféré, c’est quand José est à l’école et qu’il est très fier car il sait qu’il va avoir une bonne note. » Kylian–  » J’ai aimé quand José regardait Carmen d’un air las car celui-ci imitait la dame pour laquelle il travaillait, en robe de chambre! » Noa
– « J’ai préféré le passage où José et ses amis ont bu du rhum et qu’ils sont devenus comme bourrés! » Safa
– « Le passage que j’ai aimé, c’est quand Monsieur Médouze apprend des choses à José, car on voit que le garçon veut apprendre, et que Médouze veut transmettre tout ce qu’il connait à José. » Youhad
– « J’ai beaucoup rigolé quand la grand-mère de José a apporté un paquet bleu et que José a dansé dans la case! » Manon
– « J’ai préféré le passage où José s’enfuit de l’école et qu’il revient sans que le professeur s’en soit rendu compte. » Capucine

  • Les passages qui ont le plus touché les élèves.

– « Le passage qui m’a beaucoup touché, c’est quand Médouze meurt, car il y a beaucoup d’émotion. » Edouard
–  » Cela m’a rendu triste quand les enfants se faisaient fouetter car ils pleuraient. » Enzo