Le poème absurde en « si »

Photographie d’une oeuvre d’art au musée Tate Modern de Londres

Pour parfaire leur étude
de l’expression de
la condition
et l’emploi du conditionnel,

les 6ème F ont écrit le poème
absurde
et surréaliste de
la classe, à la manière
de
Jean-Luc Moreau dans son
poème « Si …« .

 

 

 

 

Le monde à l’envers:

Si un ours entrait dans ma maison,
Je lui volerais son nez rouge.
Si j’étais minuscule comme une mouche,
J’appellerais une ambulance.
Si ma maman était reine d’Angleterre,
J’essaierais de me retenir de rigoler.

Si toutes les filles m’aimaient,
Je ne marcherais pas vers la lumière.
Si j’étais une star,
Je creuserais un trou comme Renée la Taupe.
Si je gagnais au Loto,
Je serais triste.

Si j’étais une vache,
Je nagerais vite.
Si Mickey et Dingo étaient mes frères,
Je serais la plus belle.
Si j’entrais dans un monde parallèle,
J’irais courir dans les champs de fleurs.

Si j’étais un chien,
Je m’achèterais une villa.
Si le ciel me tombait sur la tête,
Je ferais le tour du monde.
Si j’avais une tronche de cake,
J’en ferais de la purée.

Si j’étais une fleur,
J’irais à DisneyLand.
Si tu me disais « je t’aime »,
J’essaierais de vivre à l’envers.
Si un cyclope entrait dans la classe,
Je ferais le singe.
Si mes peluches s’animaient,
Je deviendrais complètement dingue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *