Enfance


Qu’on est bien lorsque l’on est un enfant
Vivant sans lendemain, tel un être insouciant,
Blotti dans un nuage de tendresse :
Bienvenue au doux royaume des caresses.

 Que l’enfance est belle, que l’enfance est douce ;
Réveillée par la rosée de ses ressources,
Bercée par l’insouciance de son avenir :
Bienvenue au doux royaume sans devenir.

 Qu’est-ce que je regrette ces courtes heures,
Ces doux moments, sur une plage sans pudeur :
Que la lumière soit, que la lumière erre,
Que tout le monde voie, qu’est-ce que j’en ai à faire !

 Bienvenue au royaume de la tendresse,
Bienvenue au royaume de la jeunesse.

Sacha , classe de 3ème D

Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *